Mon nouveau chez-moi, dans tous les sens du terme, le temps d’un long weekend…

Hotel Seppl

L’hôtel Seppl venait de rouvrir ses portes pour la nouvelle saison estivale. J’étais donc l’une des premières à découvrir la dernière nouveauté de la maison : des vélos électriques dernier cri. Enfin, presque… C’est en réalité mon fils qui en a fait la découverte et l’expérience. Car l’hôtel a bien entendu pensé à se procurer des modèles pour toutes les tailles. Alors hop, ni une, ni deux, il s’est mis en scelle : direction le lac de baignade de Natters, avant de redescendre par divers sentiers de forêt menant au centre-ville d’Innsbruck, puis de remonter vers le village de Mutters par un chemin longeant le mont Isel. Habitué au VTT classique, il a grandement apprécié l’assistance électrique dans les montées.
Petit conseil de ma part : pour ceux qui le souhaitent, profitez d’un tour guidé à vélo ; la maison propose en effet les services d’un professionnel ! Pour les autres, que vous aimiez le vélo ou non, vous aurez dans tous les cas plaisir comme moi à trouver de retour à l’hôtel une tasse de café ou de thé qui n’attend que vous, accompagnée de délicieux gâteaux faits maison.

Ce qui m’amène à écrire quelques mots sur la cuisine du Seppl : un vrai régal ! Préparée – qui plus est –par le chef de maison en personne : M. Fritz. La viande qu’il cuisine provient en partie de la propre ferme de la famille. Quant au gibier, c’est M. Fritz lui-même qui le chasse quand ç’en est la saison.
Et pour parfaire ce moment de délices : une ambiance élégante mais décontractée, dans une salle de restaurant cosy et chaleureuse. Avec une vue imprenable à travers les baies vitrées panoramiques au-delà du jardin de l’hôtel sur le mont Isel, avec son tremplin de saut à ski. Et au fond, la célèbre Chaîne du Nord, ou Nordkette, toujours à couper le souffle…

Tremplin de Saut à Ski Vue depuis Hotel Seppl

Mais voyons, je m’égare – revenons-en à cette cuisine : spécialités régionales et de saison jouxtent des créations innovantes, mais tout aussi excellentes. Au petit-déjeuner, le choix est royal : entre sucré et salé, assortiments de mueslis et de fruits secs, grande sélection de pains et de fruits frais – fraises ou kiwis, macédoines de fruits ou carpaccio d’oranges ou d’ananas, une explosion de vitamines et un plaisir pour les yeux comme pour les papilles.

Et si jamais vous fêtez votre anniversaire…

Maria Geburtstag Hotel Seppl– je n’en dirai pas plus ou ce ne serait plus une surprise. 😊

Le Seppl est aussi parfait pour un séjour en famille, entre amis ou pour un voyage d’affaires. Mais quelle qu’en soit la raison, chacun profite de quelques longueurs dans la piscine couverte aux grandes baies vitrées, d’une séance de sauna ou bien d’un soin cosmétique ou bien-être. Le jardin, lui, est une invitation à un bain de soleil sur l’un de ses transats, pendant que les plus petits s’évadent dans le petit terrain de jeux et que les plus grands occupent la table de pingpong.

En parallèle, je ne pourrais parler de mon séjour au Seppl sans mentionner les innombrables choses à vivre autour. Mutters comptant parmi les villages de charme d’Innsbruck, il est très facile de rejoindre la capitale tyrolienne. Pour y aller, il suffit de prendre le petit train Stubaitalbahn dont l’arrêt se situe à 3 minutes à pied de la maison. Je vous conseille d’ailleurs de vous munir de l’Innsbruck Card qui vous permet, pour une durée déterminée à l’achat, d’emprunter librement les transports publics (petit train inclus) et les remontées mécaniques de la région, en plus de pouvoir entreprendre une multitude d’activités : une montée à la Nordkette, grâce au célèbre Hungerburgbahn – funiculaire moderne dessiné par l’architecte Zaha Hadid ; là-haut les touristes en tenues estivales côtoyaient encore les tout derniers skieurs ; une balade avec audioguide à bord du bus touristique « Sightseer » ; une visite du musée du Petit Toit d’Or, du Palais Impérial, etc., etc…
Pour visiter le château Ambras, allez-y plutôt avec le « Sightseer » qui vous dépose à l’entrée du parking. Car en tramway, vous en auriez pour près de 25 minutes de montée à pied depuis l’arrêt. Et si vous ne portez que des ballerines, cela peut être un brin fatigant.
Entre toutes ces visites, petite pause oblige ! Et il n’y a que l’embarras du choix dans la célèbre Maria-Theresien Strasse, entre cafés, salons de thé et terrasses ensoleillées. D’ailleurs, c’est lors d’une de ces pauses, en dégustant une glace italienne artisanale, que nous avons eu le plaisir de découvrir une association locale dont les membres organisaient là, sous nos yeux, un stage de danse traditionnelle – le tout bien sûr en tenue traditionnelle et avec musique live ! Un autre jour, c’est le bataillon tyrolien que nous avons eu la joie de voir parader : chaque tireur dans son costume était venu de son village ou de sa ville pour rejoindre le défilé jusqu’au Palais Impérial, accompagné de musiciens jouant de leurs instruments à vent.

De tels spectacles s’offrent régulièrement aux visiteurs et sans doute aurez-vous comme nous la chance de vivre de tels événements inattendus. Chaque jour fut pour nous une fête, tant en ville qu’à l’hôtel, où Mme Fritz reste aux petits soins pour ses hôtes à longueur de journée. Le soir, je rentrais me détendre un peu avant le dîner – sur le balcon, dans le jardin ou bien le spa – pour retrouver ensuite ma chambre et sa vue sur le Mont Isel et la Nordkette (enchanteresse la nuit quand brillent tout autour quelques points de lumière par-ci par-là).

Maria-Wiendl-&-Frau-Fritz

Pour finir, un grand MERCI à Mme Fritz, pour son accueil chaleureux et sa présence amicale tout au long de notre séjour. Mon départ s’est fait dans l’espoir de revenir bientôt… pourquoi pas en hiver, pour découvrir la féérie des marchés de Noël ?

 

 

 

Rédaction : Maria Wiendl, Emmanuelle Bouzigon

Facebook
Google+
https://blog.autriche.com/2018/07/03/mon-week-end-a-lhotel-seppl/
Twitter
Pinterest