Derrière des travaux d’embellissement, un projet plus grand…

L’année 2019 marque l’arrivée de grands changements au Naturhotel Chesa Valisa. Dans cette maison de tradition vieille de 500 ans, on a souhaité profiter de l’entre-saison printanier pour réaliser de grands travaux : deux nouvelles Stuben, des chambres au design revisité, un nouveau coin buffet et, surtout, une cuisine entièrement réaménagée. Et c’est en fait sur cette dernière pièce que notre attention s’arrête.

La nouvelle génération de la famille Kessler, face au futur nouveau Naturhotel Chesa Valisa

La nouvelle génération de la famille Kessler, face au futur nouveau Naturhotel Chesa Valisa

Pour la famille Kessler, qui tient les rênes du Naturhotel Chesa Valisa depuis 1930, il est un principe et un devoir d’œuvrer pour le bien des autres. Vous vous demanderez peut-être quel lien on peut bien voir entre un esprit philanthropique et pareils travaux ? Tout « simplement », la décision de reverser les recettes de la vente d’une ancienne cuisine à un projet de formation au Népal. Et ses partenaires, Lohberger et Fichtel, l’un fabricant de cuisines, l’autre spécialisé dans les installations frigorifiques, voient l’initiative d’un très bon œil et ont décidé d’y aller également de leur généreuse contribution.

Du Népal à l’Autriche, …

Tshering Lama Sherpa, du Népal, est venu en Autriche il y a de nombreuses années pour participer à un programme d’échange organisé pour des membres du peuple sherpa. Aussitôt après, le jeune homme décida de suivre une formation dans la célèbre école hôtelière Villa Blanka à Innsbruck. C’est là qu’il fit la connaissance de David Kessler. Tous deux s’entendirent immédiatement et devinrent de très bons amis.

Tshering Lama Sherpa obtint son diplôme en 2009. Un jeune homme bien éduqué, ouvert au monde et extrêmement motivé : une personne comme on en recherche beaucoup dans le secteur du tourisme. Malheureusement, « l’esprit politique de notre époque, mais surtout ses dirigeants et sa bureaucratie, sont venus contrecarrer les plans de Tshering, en lui refusant les autorisations nécessaires, et il n’eut d’autre choix que de rentrer au Népal », nous explique la famille Kessler.

… de l’Autriche au Népal

Au Népal, Tshering créa une école de tourisme proposant à de jeunes Népalais, principalement, des formations dans les secteurs de la cuisine et des services. Les étudiantes et étudiants de l’établissement peuvent, s’ils remplissent les conditions requises, sortir de cette école avec un diplôme reconnu par l’État, augmentant ainsi de façon considérable leurs chances sur le marché du travail. La plupart trouvent un emploi à Katmandou et dans d’autres villes à forte attractivité touristique et peuvent ainsi subvenir aux besoins de leurs familles.

Apprenties cuisinières au Népal, Projet de formation de Tshering Lama Sherpa

Apprenties cuisinières au Népal, Projet de formation de Tshering Lama Sherpa

Véritable succès, le projet continua sur sa bonne voie, jusqu’à ce qu’une catastrophe naturelle frappe le pays. Le tremblement de terre en 2015 eut des conséquences dévastatrices pour le Népal, laissé avec des dégâts d’une ampleur inimaginable. L’école, elle, s’était effondrée dans les violentes secousses. Sa reconstruction ne put commencer qu’une fois la survie des personnes sur place assurée et s’avéra ensuite un processus long et fastidieux. Grâce à une intense collaboration, à l’aide internationale et à la persévérance de Tshering, il prit toutefois fin à l’automne 2018, lorsque l’école rouvra ses portes.

Les mains qui aident sont plus sacrées que les lèvres qui prient

Aujourd’hui, son défi est de garantir la qualité de son enseignement. Et c’est là que la famille Kessler et l’entreprise Lohberger entrent en jeu. En pleins travaux de réaménagement, le Naturhotel Chesa Valisa a vu avec le remplacement de sa cuisine une formidable occasion : l’ancienne cuisine, certes vieille mais encore parfaitement fonctionnelle, sera revendue à un bon prix, qui sera reversé au projet d’avenir de cette école. Donner un sens à ses actions fait partie de la philosophie de la famille Kessler, pour qui l’amitié et l’engagement social sont des piliers fondamentaux d’une activité économique durable. La société Lohberger partage ce point de vue et a donc décidé de doubler le montant du don, ce qui permettra au projet de recevoir un montant à cinq chiffres, un soutien qui répondra indéniablement à un besoin urgent.

« Les mains qui aident sont plus sacrées que les lèvres qui prient » : le Naturhotel Chesa Valisa se retrouve parfaitement dans cette citation de Sathya Sai Baba, qui exprime là toute l’approche et la motivation de cet hôtel à la démarche écologique. « Conscient de sa responsabilité sociale, on aide là où d’autres organisations ne regardent pas ou n’ont pas les moyens d’agir », conclut Magdalena Kessler.

***

Après d’importants travaux entamés le 17 mars 2019, le nouveau Naturhotel Chesa Valisa rouvrira ses portes le 30 juin !

Facebook
Google+
https://blog.autriche.com/2019/05/30/le-soutien-du-naturhotel-chesa-valisa-a-un-projet-de-formation-au-nepal/
Twitter
Pinterest