Serait-ce possible ? Une vallée du Tyrol encore inconnue et inexplorée ? Bon, certes, j’exagère un peu… Mais avouons-le tout de même : la vallée Pitztal reste même pour nous Autrichiens l’une des moins connues. Et pourtant elle a tout pour plaire ; c’est même un peu la vallée des superlatifs : le plus haut glacier du Tyrol, le café le plus haut perché du Tyrol, le lieu de naissance de Benni Raich (champion olympique et champion du monde de ski), un nombre incroyable de cascades et des sommets de plus de 3.000 mètres en veux-tu en voilà.

Au cœur de cette vallée se trouve un de nos hôtels Autriche pro France : le Jerzner Hof à Jerzens !
Et ce que j’ai découvert, c’est un petit coin de paradis baigné de soleil, à un emplacement exceptionnel en surplomb du village.

Par où commencer… Un accueil chaleureux et souriant, des chambres élégantes, un spa formidable – à noter la piscine avec lits et jets de massage, écran de cinéma et musique sous l’eau et le Jaccuzzi extérieur avec terrasse – un jardin avec étang de baignade, une cuisine hors pair, etc.

La maîtresse de maison veille à la décoration intérieure avec beaucoup de goût. Les couleurs choisies se marient à la perfection, tant dans les chambres que dans le restaurant. Dans ce dernier, les tables sont décorées avec soin. Serviettes brodées au dîner, serviettes en tissu même au petit déjeuner n’en sont qu’un petit détail. Un cadre parfait donc pour déguster une cuisine délicieuse, servie par une équipe sympathique, prévenante et discrète.

Le dîner est un régal, aussi bien gustatif que visuel. Je dois vous avertir : au menu, le choix du plat principal s’avère quasiment cornélien. Mais quel qu’il soit, nos papilles lui sont toujours reconnaissantes. Une grande carte de vins proposant d’excellents crus du monde entier vient arrondir le tout.
Le lendemain matin au petit déjeuner : une belle sélection de miels, la possibilité de se concocter soi-même son jus de légumes, une grande variété de fruits frais, des œufs préparés à la demande et sous nos yeux et une mention spéciale pour les « Handsemmerl » (petits pains blancs typiquement autrichiens et faits à la main)…
Quand on pense que l’hôtel nous attend dès 13h avec des petits en-cas… pour laisser aussitôt ensuite la place à un buffet de pâtisseries, de fruits et de yaourts… Allons, je sais que vous en reprendrez bien encore un peu !

Mais l’appel du grand air est là : il faut profiter de la carte d’hôte, la Pitztal Sommer Card, nouvelle depuis cet été.

Alors on prend le bus (gratuit), qui s’élance vers la fin de la vallée, pour rejoindre l’une des télécabines (aussi gratuite) qui nous mènera jusqu’au lac Rifflsee, le lac de montagne le plus haut du Tyrol (oui, lui aussi). Quelle merveille – il faut l’avoir vu pour le croire ! Vraiment, allez-y : randonnez autour du lac, admirez cette multitude de fleurs de montagne, perdez-vous dans cet éblouissant panorama… Pour celles et ceux qui le souhaitent, il est aussi possible d’emprunter un radeau pour une promenade d’env. une heure sur le lac.
Indispensable : un bain de soleil sur la terrasse du restaurant à côté de la télécabine avant de redescendre dans la vallée. Mais vérifiez surtout bien les horaires de bus pour votre retour à Jerzens ; vous risqueriez d’attendre un petit moment le prochain si vous le manquez. Je sais de quoi je parle… bien que cette attente m’aura au moins permis de découvrir à l’Office de Tourisme la brochure « Pitztal Guide » très bien faite et traduite en langue française. 🙂

Le lendemain, je choisis de me rendre vers le glacier, le Pitztaler Gletscher. Je me laisse une fois de plus emmener par le bus et m’abandonne à la rêverie face aux magnifiques paysages qui défilent. Toujours grâce à la carte d’hôte, on monte gratuitement à bord du « Gletscherexpress » qui nous conduit à l’intérieur de la montagne, avant de poursuivre par les télécabines du « Wildspitzbahn » pour atteindre le sommet à 3.440 mètres : majestueux serait un faible mot pour décrire le panorama devant nous !

Et puisque nous sommes là, il faudra bien goûter à l’une des pâtisseries proposées par le Cafe 3440, le café le plus haut du Tyrol (nous en parlions au début).

Cafe 3440 Glacier Pitztaler Gletscher

 


Voilà donc une première impression de la beauté du Pitztal… car deux jours ne suffisent évidemment pas pour explorer cette belle vallée ou même pour profiter pleinement de tout le confort de l’hôtel Jerzner Hof. Mais pour vous, j’ai pu récolter quelques belles idées et recommandations d’activtés et de découvertes si vous choisissez d’en faire votre prochaine destination (et vous auriez bien raison !) :
Au printemps et à l’été : randonnées tous niveaux, VTT, escalade, via ferrata, baignade, parc d’aventure (à côté de l’hôtel), pêche, tir à l’arc, saut à l’élastique depuis le Pont Benni Raich… (la plupart accessibles gratuitement ou à prix avantageux grâce à la Pitztal Sommer Card) ;
Début septembre : la transhumance. Vaches et moutons descendent des alpages décorés de coiffes fleuries. La meilleure vache laitière et la plus belle vache de race « Grauvieh » recevront une décoration spéciale, qui sera ensuite gardée et accrochée avec fierté sur la grange ou l’étable de son propriétaire.
En hiver : le ski sur le domaine Hochzeiger à 4 km du Jerzner Hof (forfaits-ski en vente à l’hôtel, navette au départ de l’hôtel même, dépot des skis à la station en bas des pistes ; ski également possible sur le glacier !), les randonnées d’hiver, le ski de fond, la luge, les randonnées à raquettes, etc.
Et si vous vous rendez dans le Pitztal en voiture, outre les pneus-neige, munissez-vous également de chaînes !

Et si jamais je vous ai mis l’eau à la bouche, alors n’hésitez pas à nous contacter : info-resa@autriche.com.


Rédaction : Maria Wiendl, Emmanuelle Bouzigon | Photos : Maria Wiendl

Facebook
Twitter
Pinterest